victime
négligence
Favem
Mission
Mission
Contact
Contact
FAVEM
FAVEM
Le Fonds d’Aide aux Victimes d’Erreurs Médicales
Le Fonds d’Aide aux Victimes d’Erreurs Médicales
D’autre part, il faut discriminer le régime administratif du dépôt de plainte en vigueur dans le réseau de la santé et les services sociaux du processus judiciaire. En effet, la loi sur les services de santé et les services sociaux stipule que les établissements visés doivent mettre en place une procédure de gestion des plaintes et nommer un commissaire aux plaintes et à la qualité des services (fonction exclusive et dédiée). Or les recommandations motivées de cette instance ne sont pas exécutoires et éventuellement les autorités décisionnelles interpelées par votre plainte pourraient utiliser celle-ci contre vous advenant le recours par vous aux tribunaux.
intervention du professionnel
médicaux-légal
FAVEM
FAVEM
>
Accueil
Accueil
plainte
(c) FAVEM Le Fonds d’Aide aux Victimes d’Erreurs Médicales
(c) FAVEM Le Fonds d’Aide aux Victimes d’Erreurs Médicales
Comment FAVEM peut m'aider
Comment FAVEM peut m'aider
Notre mission
barreau
Procédure initiale
Bénévolat et implication
Régie interne et vie associative
Jurisprudence
Contribution et adhésion
Administrateurs
Partenaires et collaborateurs
Avis-mémoires-lettre d'opinion
Commentaire et suggestions
Qu'est-ce que FAVEM peut faire pour moi?
Qu'est-ce que FAVEM peut faire pour moi?
Le site web du Fonds d'Aide aux Victimes d'Erreurs Médicales (FAVEM) est à votre disposition pour vous renseigner sur les démarches à faire si vous ou l’un de vos proches est victime d'une faute, d’une négligence ou d’une erreur médicale, de manière à obtenir que les personnes fautives soient éventuellement traduites devant les tribunaux judiciaires.

Cette option comporte cependant des coûts non négligeables et à cet égard il serait avisé de consulter un avocat spécialisé en la matière de sorte à vérifier l’adéquation entre les coûts associés à une telle procédure et la capacité financière du future requérant à assumer pareil déboursé, et ce, afin de bien comprendre les obligations en lien avec cette voie de recours. Une bonne compréhension des règles de procédures afférentes est certes une façon de prévenir les désillusions qui trop souvent frappent les victimes lesquelles estiment très couramment qu’il y a un écart déraisonnable entre justice et droit.

La corporation ce veut un lieu de réseautage, de soutien entre pairs, de sensibilisation, entre autres, auprès de la population et des médias et de représentation auprès des gouvernements en vue de faire connaître les besoins et attentes des victimes et leur famille.

Le regroupement vise également à susciter une réflexion proactive de masse ayant pour objectif une meilleure compréhension des enjeux sociaux politiques en lien avec les erreurs médicales nommément en regard avec les diverses situations d’handicaps qui en résulte le plus souvent lesquelles engendrent une condition d’appauvrissement, d’isolement et de vulnérabilité indéniables par opposition au réseau de la santé et des services sociaux souvent perçus comme omnipotent.

Fondé par et pour des gens qui recherchent aide et assistance au moment de devoir requérir à des services spécialisés et ultras spécialisés dans deux domaines très distinctifs, à savoir, du droit, de la santé et des services sociaux.

Notre association sans but lucratif (OSBL/OBNL), veut défendre et favoriser l’aide ainsi que l’entre-aide susceptible d’outiller nos membres/usagers ayant subis un préjudice. Soutenir le fonds d’aide aux victimes d’erreurs médicales (FAVEM) un geste important qui contribuera à l’essor d’une mission novatrice et déterminante pour les victimes trop souvent impuissantes et leurs proches.

Devenir membre c’est faire une affirmation concrète de reconnaissance en regard de notre mandat et de sa pertinence ainsi en remplissant le formulaire d’adhésion disponible dans la section formulaires vous participer activement à la pérennité d’un organisme qui donne une voie/voix ainsi qu’une visibilité à une cause qui la plus part du temps chemine dans l’ombre.

Votre soutien aidera les administrateurs bénévoles, qui croient à la nécessitée de questionner la vacuité qui existe actuellement au niveau de la compensation équitable, à faire les représentations nécessaires, de sorte à obtenir que soit un jour mis en place un régime d’indemnisation qui soit digne des personnes affligées. Notre société de droits doit se donner les moyens, de mettre en place des mesures de soutiens éthiques afin de dédommager les individus qui actuellement assument seul le fardeau de la «faute».

Cette indemnité devra sans conteste être en corolaire avec les principes d’efficience et de pleine participation sociale ainsi que respectueuse des besoins réels identifiés. L’approche à favoriser devra s’appuyer sur les conséquences sociales qui résultent du fait d’ignorer non seulement les victimes et leurs proches mais aussi les raisons ayant concourues à générer ce type de manquements parfois tragiques.

Le développement et l’application d’un régime universel d’indemnisation des coûts supplémentaires pour le Québec? Ou bien une façon de convenir que les conséquences d’une incapacité qui procèdent d’une «FAUTE» professionnelle méritent une couverture globale et respectueuse laquelle tient compte du coût de la vie, mais aussi des coûts relatifs à la nécessité de pallier un handicap, les inconvénients, qui en découlent? Tous délais ou refus d’intervenir promptement ayant pour conséquence d’alourdir le portrait clinique initial. Essentiellement plus l’intervention est rapide plus les chances sont grandes de limiter les coûts à long termes ainsi que les atteintes persistantes, sévères et incurables. Pour ensuite intervenir au cœur même des axes pluridimensionnels qui jalonne L’APRÈS catastrophe.